Ramassage des encombrants le 17 octobre

Vague bleue

Renuwar de Waimes

Au début du 14e siècle (1307), le seigneur de Waimes, Renard, et son fils Baudouin sont impliqués dans une attaque armée contre le monastère de Malmedy, mieux connue comme » Crime du Châtelet ». Au cours de ce raid, trois moines furent tués. Après six ans de guérilla, les Waimes acceptent l’arbitrage de quelques seigneurs dont le comte de Juliers, le conflit se termine. Pour les Waimes, les conditions sont humiliantes. Ils doivent, entre autres, se présenter avec trente hommes de leur parenté le 1er octobre 1313 à l’église du monastère, pieds nus, corde au cou, un cierge d’une livre en main et assister ainsi à la messe. Ils doivent payer de fortes amendes et accomplir des pèlerinages à Chypre et Rocamadour. Renard de Waimes eut deux autres fils : Renard de Waimes junior, qui relève la mayeurie de Waimes en 1343 et meurt sans enfants le 19 mai 1354, et Winand.

Ce dernier a deux fils: Huriel et Renuwar. C’est lui « Reynuwars de Wayemps fils a Wynant de Wayemps » qui s’engage le 17 juin 1354, avec la garantie de son père et de son oncle, Jean de Fléron, et avec l’autorisation de Wenceslas de Bohême, duc de Luxembourg, à construire une maison forte « deseur a Viefaingne ». Il s’engage en devenant homme de fief du duc à défendre ses droits et intérêts. Le duc s’engageant en contrepartie à l’aider et le soutenir.

Notons que le terrain sur lequel a été construit le château a toujours relevé de la Cour Féodale de Stavelot.

Le château lui-même a été inféodé au duc Wenceslas en tant qu’avoué de la principauté abbatiale, charge qu’il tenait lui-même en fief du prince-abbé. Cette position est toutefois contestée par le Professeur Overloop qui, rejoignant en cela l’abbé Toussaint, considère que Reinhardstein était une terre luxembourgeoise. Renuwar quitta donc le « tchestè  » des bords de la Warchenne pour le château des rives de la Warche. Il épousa demoiselle Delle Roche. fille de Jean. avoué de Fléron, et de noble dame de Hollogne.
A cette époque, le brigandage était florissant. Les archives rapportent qu’à plusieurs reprises Renuwar de Waimes porta plainte auprès de Wenceslas de Luxembourg contre les détrousseurs de bétail.

Renuwar de Waimes mourut vers 1387 et son fils Winkin lui succéda.