Kermesse à Waimes les 06, 07, 08 septembre

Vague bleue
A A A

Déclaration de politique communale

SEANCE DU 24 JANVIER 2019

 

                                     Présents : MM. et Mmes    STOFFELS Daniel, Bourgmestre-Président ;

THUNUS Christophe, LEJOLY Jérôme, ROSEN Raphaël et WEY Audrey, Echevins ;

GERARDY Maurice, CRASSON Laurent, NOEL Stany, VANDEUREN-SERVAIS Mireille, KLEIN Irène, LERHO Guillaume, BLESGEN Gilles,                                                                                                    MELOTTE Joan, LEJOLY Thomas, LAMBY Laura, GAZON Norbert, THUNUS Sabine, ROSEN Arnaud et LEJOLY Céline, Conseillers ;

CRASSON Vincent, Directeur général.

                                     _______________________________________________________________________________________________

 

OBJET : Déclaration de politique communale

 

Le Conseil communal, réuni en séance publique,

 

Vu le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation, notamment l’article L1123-27 ;

 

Vu la déclaration de politique communale déposée le 14 janvier 2019 par le Collège communal, à savoir :

 

Déclaration de politique communale 2019-2024

 

Préambule

 

A l’aube d’une nouvelle mandature communale, il est à la fois légitime et nécessaire d’informer le citoyen sur la gestion future de sa commune. La présente déclaration politique générale a pour but de fixer les grandes lignes directrices que suivront les membres de la nouvelle majorité waimeraise.

En maintenant sa confiance dans la majorité sortante, l’électeur a signalé sa volonté de continuer un certain nombre de projets entamés : l’action de la majorité s’inscrira dès lors largement dans la continuité de ce qui a été mis en place précédemment. C’est ce qui constituera la première partie de la présente déclaration de politique générale.

L’électeur a également envoyé un signal fort pour un rajeunissement et une modernisation de la vie politique à Waimes, notamment en termes de communication. Nous avons entendu ce message et mettrons en place une organisation répondant à ces attentes. Cela constituera la deuxième partie de la présente déclaration.

Enfin, nous ne pouvons concevoir la gestion de la commune sans la resituer dans un contexte plus large : le citoyen waimerais est également citoyen du monde. Nous ne pouvons ignorer la dégradation de l’état de notre planète et les défis cruciaux auxquels elle est confrontée. La gestion communale se doit de les prendre en compte, en vue d’être acteur de la transition qui doit être menée.

 

Ces 3 parties constituent donc la synthèse, non exhaustive, du projet de vie que la nouvelle majorité propose aux waimerais.e.s pour les 6 années à venir. Il sera explicité au travers du Plan Stratégique Transversal, qui sera présenté au Conseil communal d’ici fin juin.

 

  1. Poursuivre la politique entamée lors de la mandature précédente

Depuis 2013, la majorité sortante a entrepris un certain nombre de projets et actions, dont certains n’ont pas encore abouti. Il importe de les mener à bien et, là où c’est nécessaire, de continuer à en réaliser en vue d’assurer un maintien de la qualité de vie.

 

  1. Finalisation des travaux d’amélioration de distribution d’eau : assurer une alimentation en eau en quantité et de qualité est prioritaire. Le réseau communal ayant été entièrement rénové, un dernier effort sera porté en vue de la protection des captages, de la construction de réservoirs (achever celui de Mon Antône et commencer celui de la Crope) et de l’installation de re-minéralisateurs. Conjointement, le nouveau système de compteurs intelligents à relève automatique sera installé.

 

  1. Requalification du réseau de voiries: pour entretenir et/ou rénover les 320 km de routes et chemins que compte notre commune, d’importants moyens sont nécessaires. Ceux-ci seront maintenus, voire renforcés, tenant compte à la fois des coûts très élevés de ces travaux et des subventionnements de plus en plus réduits de la Région Wallonne. La priorité sera donnée aux travaux de voirie combinés à la pose d’égouttage, en zone d’assainissement collectif. Plusieurs chemins agricoles seront également refaits.

 

 

 

  1. Mise à disposition de bâtiments scolaires répondant aux besoins présents et futurs
  • rénovation/transformation de l’habitation scolaire en locaux et bureau pour la direction à Sourbrodt-gare
  • réaffectation des bâtiments acquis à Ovifat
  • construction d’une classe supplémentaire à Morfat
  • création d’un local-réfectoire à Robertville
  • poursuite de l’équipement de tableaux numériques dans les classes.

 

  1. Création et adaptation des infrastructures de sport et de loisirs
  • amélioration/modernisation des terrains de football
  • construction d’un hall omnisports à proximité de l’Athénée Royal
  • rénovation complète des plaines de jeux de Waimes et Ovifat

 

  1. Modernisation des infrastructures et équipements touristiques :
  • aménagement, balisage et équipement d’un nouveau réseau de 19 promenades
  • réaménagement complet du site de Signal de Botrange (parking, tour, bureau)
  • soutien financier aux projets de modernisation des infrastructures sur le site des bains, portés par le Syndicat d’Initiative de Robertville
  • installation d’un nouvelle signalétique touristique sur tout le territoire, après obtention des subsides sollicités
  • poursuite des démarches vue d’acquérir et d’aménager le site de la gare de Sourbrodt

 

  1. Amélioration et renforcement des infrastructures culturelles et associatives
  • déménagement de la bibliothèque de Waimes à l’entresol de la nouvelle résidence-services
  • transformation de l’ancienne salle et de l’ancien café d’Ondenval (maison de village)

 

  1. Maintien de la qualité des services rendus au citoyen
  • mise en service de la résidence-services (17 appartements locatifs)
  • accessibilité de bâtiments et d’espaces publics aux PMR
  • extension de plusieurs cimetières
  • lifting de la Maison communale (sablage et nouvelle toiture)

Conclusion : il s’agit d’investissements très importants ; pour pouvoir les financer, une gestion financière rigoureuse continuera à être appliquée; celle-ci est d’autant plus nécessaire que les transferts vers le CPAS ne cessent d’augmenter, que les subventions régionales deviennent de plus en plus faibles et que les recettes de vente de bois ont chuté en 2018, sans certitude d’une reprise à (court) terme.

 

 

  1. Inscrire la commune en phase avec son époque

La société étant en constante évolution, de nouvelles pratiques émergent et de nouvelles technologies se développent. Il est important que la commune s’y adapte, pour rester en contact avec l’ensemble de ses administrés.

 

  1. Modernisation de la gouvernance locale

A travers une démarche stratégique à moyen terme, un pilotage des politiques prioritaires doit être instauré. Dans les semaines à venir,  des axes stratégiques seront définis et déclinés en objectifs opérationnels. Des actions seront déterminées pour atteindre ces objectifs et les ressources nécessaires seront planifiées. Des évaluations régulières seront menées et, s’il y a lieu, des ajustements seront effectués. Cela requerra également plus de transversalité au sein des services.

 

  1. Adaptation du système administratif à l’ère numérique

Conjointement, l’utilisation des technologies de communication sera intensifié, aussi bien en interne que vers l’extérieur. Des applications pour l’usager citoyen seront développées, en vue d’une plus grande efficacité de services. Outre une réduction des coûts de fonctionnement, cela générera une plus grande interaction entre l’Administration et les citoyens.

 

  1. Implication du citoyen dans le développement de la commune

Déjà activée au travers de la Commission Locale de Développement Rural et de ses groupes de travail, la participation des citoyens à l’élaboration et à la mise en œuvre de projets et d’actions d’intérêt public, sera renforcée. Une journée d’accueil sera organisée annuellement pour les nouveaux arrivants, qui recevront toutes les informations leur permettant de s’intégrer et de (bien) vivre dans la commune. Un Conseil communal des enfants sera mis en place.  La possibilité sera donnée aux citoyens d’interpeller le Conseil communal.

 

  1. Etre acteur de la « transition »

Changement climatique, épuisement des ressources naturelles, pollutions de tous types, extinction des espèces, … : la situation globale, à l’échelle planétaire, devient critique. Notre mode de vie doit changer et la gestion communale doit encourager cette « transition », à la fois en donnant l’exemple et en incitant chacun à s’engager dans cette voie.

 

  1. Mise en œuvre du « Plan d’Actions en faveur d’une Energie Durable »: diminuer les rejets de Co2 et augmenter les énergies renouvelables (nouveau projet de centrale de chauffe pour les bâtiments communaux au centre de Waimes), renouveler l’éclairage public (ampoules LED), systématiser le défi « Zéro Watt » dans les écoles.

 

  1. Promotion d’une mobilité durable et conviviale: activer la « Centrale des Moins Mobiles » (projet Mobil-Est); encourager le covoiturage et les modes de transport   doux

 

  1. Réduction des déchets : assurer un meilleur tri dans les manifestations publiques, dans les gîtes, les commerces; former au compostage, …

 

  1. Préservation de la biodiversité : la faire mieux connaitre pour mieux la protéger, encourager les jardins au naturel et l’élimination de l’usage des pesticides chez les particuliers, …

 

  1. Soutien à une production agricole de proximité et à la promotion d’une alimentation saine: actions en vue de (re)découvrir la réalité agricole et de (re)créer un lien avec les exploitants, mise en valeur des produits du terroir, …

 

  1. Re-localisation de l’économie : organiser des journées « Découvertes-entreprises », encourager l’utilisation de la monnaie locale (« Sous-Rire »), …

Pour relever les défis qui permettront d’assurer un avenir aux générations futures, il est impératif d’impliquer un maximum d’acteurs, ce qui requiert :

–    la sensibilisation des citoyens et d’un maximum d’acteurs : au travers d’événements (films, conférences, visites, ..), visant à la fois le grand public et des  publics-cibles (écoles,..), et s’appuyant sur des acteurs de terrain (bibliothèque, groupes déjà engagés, …) ou extérieurs

–    la coopération transcommunale : en s’associant aux initiatives de transition  territoriale qui émergent à une échelle supra-communale.

 

Après en avoir délibéré ;

                 

DECIDE, par 12 voix pour (STOFFELS Daniel, THUNUS Christophe, LEJOLY Jérôme, ROSEN Raphaël, WEY Audrey, GERARDY Maurice, CRASSON Laurent, NOEL Stany, VANDEUREN-SERVAIS Mireille, KLEIN Irène, GAZON Norbert et THUNUS Sabine), 3 voix contre (LERHO Guillaume, BLESGEN Gilles et ROSEN Arnaud) et 4 abstentions (MELOTTE Joan, LEJOLY Thomas, LAMBY Laura et LEJOLY Céline) :

 

                   d’approuver le programme de politique communale présenté par le Collège communal pour la durée de son mandat.

 

de publier ce programme de politique communale conformément à l’article L1133-1 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation.

 

Par le Conseil,

Le Directeur général,                                                                         Le Président,

(s) Vincent CRASSON                                                                         (s) Daniel STOFFELS

 

Pour extrait conforme,

Le Directeur général,                                                                        Le Bourgmestre,

Vincent CRASSON                                                                             Daniel STOFFELS