Ramassage des encombrants le 17 octobre

Vague bleue
A A A

Libomont

Situation: 1,5 Km au nord-ouest de Waimes

Lieux-dits: Hockniez, Noir Thier, Espérance, le Thier, 0 l’Creux

Cours d’eau: Warchenne

Curiosités: Croix vicinales (2)

Site remarquable: Vallée de la Warchenne et panorama

Economie: Agriculture (élevage)

Vie religieuse: Eglise de Waimes

Kermesse: 2e dimanche après le 1er septembre

Etymologie: un des premiers habitants du hameau devait être un certain Libolt, d’où le nom « amon Libolt » devenu Libomont. Tout savoir: Les masures de Libomont semblent exister déjà en 1393
puisqu’à l’avènement de Walran de Schleiden comme abbé de Stavelot, Thonis de Basenheim releva « tout ce qu’il tient en Libomon en ban de Wayme »).
Les masures qui subsistèrent jusqu’à la révolution française étaient des exploitations agricoles d’une certaine importance appartenant à des familles nobles mais exploitées par un « masuir ». Au XVie siècle celles de Libomont appartiennent à la famille seigneuriale Schall von Bell dont un membre, Jean Adam Schall von Bell, jésuite, deviendra un astronome et un sinologue célèbre.

En 1536 Guillaume de Manderscheid doit intervenir pour rappeler aux masuirs leurs obligations envers Jaspar von Steyn zu Basenheim. Plus tard les masures seront propriétés des podestats de Malmedy.

A l’entrée du bois de Libomont existait autrefois une chapelle, probablement une dépendance d’une maison hospitalière pour les malades contagieux (peste, choléra, lèpre).
Autrefois Libomont fut doté temporairement d’une école située à la ferme Lejoly