Distribution sacs poubelles à partir du 1 février 2018

Vague bleue

Les Turcs

Les habitants de Faymonville sont connus sous l’appellation » Turcs « . Ils ne s’en offensent nullement à telle enseigne que le croissant figure sur leur drapeau, que le club de football local s’appelle « RFC Tur- kania « , que le groupe de jeunes se nomme « Les Jeunes Turcs Réunis » et que l’hôtel du village a choisi comme enseigne « Au vieux sultan « .

La légende veut qu’ils aient pris le parti des « Turcs » contre les chrétiens à la bataille d’Amblève en 716. Cette bataille qui mit les Austrasiens aux prises avec les Neustriens est connue dans le folklore du pays de St-Vith sous le nom de « Türkenschlacht ». Le « Turc » désignant ici les Neustriens. Peut-être parce que l’éclatante victoire de Charles Martel à Poitiers contre les Musulmans, seize ans plus tard, eut tant d’éclat qu’on lui assimila également celle d’Amblève.

Une autre explication plus plausible serait la suivante :
Aux 16e et 17e siècles, la principauté de Stavelot a été souvent mise à contribution par ses princes-abbés pour les besoins de la chrétienté en lutte contre l’invasion turque du Saint-Empire. Les collectes étaient fréquentes dans les églises relevant des monastères, à Waimes notamment, et elles n’étaient peut-être pas très populaires. Ces collectes ne pouvant être prélevées à Faymvonville relevant du duché de Luxembourg, ces habitants furent accusés de « pactiser » avec l’ennemi de la chrétienté et on leur attribua le nom de « Turcs ».

On raconte aussi qu’avant que l’église n’ait une cloche, le sacristain de Faymonville montait à la tour et, comme un muezzin, lançait à tous les vents l’appel suivant :
« Acorez tortos do bè d’zeûr èt do bè d’zos, L’curé est moussé è s’ blanc sâro ! « .