Fermeture des bureaux les 1, 2, 3, 4 novembre

Vague bleue
A A A

Déclaration de politique communale

La présente déclaration, soumise à l’approbation du Conseil communal, constitue la synthèse du programme politique couvrant la législature 2013-2018 et comportant les principaux projets politiques du collège communal, collège uni pour un projet commun, celui de toujours améliorer la qualité de vie de tous les habitants de notre commune.

Cette déclaration se base sur le programme politique présenté à l’aube des dernières élections communales par le groupe Waimes Demain, groupe plébiscité par les électeurs et appelé à traduire en actions les propositions présentées aux électeurs.

Visant le développement durable, notre action politique  se déclinera comme suit : « le soutien aux activités économiques, en vue du bien-être social, dans le respect de l’environnement » et sera mise en œuvre selon un mode de gestion visant la transparence, la participation citoyenne, la valorisation des ressources humaines et la gestion rigoureuse des moyens financiers.

1. Axe économique

S’appuyant sur les atouts que sont d’une part les PMEs et d’autre part des sites naturels de grande qualité, le développement économique et touristique de notre commune sera prioritaire durant cette législature. En vue d’assurer un fort ancrage territorial, il se fera en concertation avec les intervenants concernés (Waimes Entreprendre, secteur Horéca, …).

1.1. Définitivement sur les rails, la mise en œuvre de la ZACC de Hottleux va se concrétiser dès cette année 2013 au travers de l’aménagement d’une nouvelle zone d’activités économiques mixte (ZAEM), porté par la SPI. Vingt-huit hectares seront ainsi mis à disposition d’entrepreneurs et porteurs de projets, par phases successives, dont la part communale totale pour les 3 phases est de 1.519.000 €. (Pour rappel, cette ZACC est également affectée à de l’équipement communautaire -pour le futur hall omnisports-, ainsi qu’à de l’habitat à caractère rural, répondant à une demande grandissante sur le village de Waimes). En vue d’apporter un soutien aux producteurs laitiers, une étude sera menée en collaboration avec la SPI+ afin de développer dans le zoning de Hottleux une infrastructure permettant la transformation de produits locaux, moyennant l’obtention d’un subside via la SPI+.

1.2. En matière de tourisme, l’objectif est de faire de la commune de Waimes une destination bien identifiée, (re)connue pour la diversité et la qualité de son offre. A cette fin, des sites et équipements seront valorisés (Ravel), requalifiés (Signal de Botrange), aménagés (site de la gare de Sourbrodt), voire créés; un appui sera apporté aux instances touristiques; des promenades seront également ouvertes. L’accueil, l’information et la promotion seront renforcés. Le tout s’inscrira dans une charte de qualité, à laquelle tous les acteurs et, plus largement, les habitants, seront invités à adhérer. Enfin, la coopération supracommunale sera intensifiée.

1.3. Nous nous attacherons également à poursuivre le plan d’aménagement forestier de manière à pérenniser les retombées économiques liées à ce patrimoine, tout en améliorant les accès des forêts au public et en y préservant les ressources naturelles.

2. Axe social

2.1. L’accueil extra-scolaire constituera une priorité pour le début de cette législature. Une solution en matière de structures d’accueil devra voir le jour pour que les parents puissent compter sur une formule adaptée aux nouvelles contingences de la vie professionnelle.

2.2. En matière d’enseignement, nous travaillerons au mieux afin de garantir l’excellence de notre enseignement communal; nous maintiendrons ainsi l’apprentissage précoce de l’allemand dans les écoles communales et continuerons la rénovation des bâtiments scolaires (création d’un réfectoire à l’école de Thirimont, aménagement d’une nouvelle classe à Ovifat, travaux de réfection à Robertville et à Faymonville, …). Les dossiers seront repris via la Fédération Wallonie-Bruxelles afin d’obtenir les subsides.

2.3. L’accueil et l’animation des 12-26 ans dans la Maison des Jeunes seront dynamisés. Leur implication sera sollicitée pour assister les personnes âgées qui souhaiteraient s’informer quant à l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux, favorisant ainsi les contacts intergénérationnels déjà initiés à travers la création d’un jardin.

2.4. Une fois les « Jardins d’Elisabeth » inaugurés, l’offre en matière d’accueil des personnes du troisième âge sera complétée via la transformation de l’ancien home en dix-sept résidences-services. Des lieux de vie adaptés aux besoins individuels seront ainsi proposés à nos aînés afin de leur permettre de vieillir de manière épanouie et en toute dignité. Complémentairement, les services à domicile pour les personnes âgées, en convalescence ou en revalidation (livraison de repas à domicile, aides ménagères et familiales, petits entretiens, tontes, …) seront poursuivis afin de favoriser leur maintien chez elles le plus longtemps possible, moyennant adaptation des tarifs actuels.

2.5. Dans une démarche d’aide aux personnes en difficulté, et aussi dans un souci de développement durable, le service de dépannage étendra ses activités, notamment de réparation (dans la mesure du possible) des petits appareils électroménagers et électroniques, avec le concours du magasin social. D’autres activités pourraient voir le jour dans ce dernier (ex : lavoir social) tout en étendant l’activité du personnel existant.

2.6. Pour faire face à une précarisation d’un nombre croissant de personnes, le CPAS poursuivra sa politique intensive de réinsertion professionnelle avec l’aide des acteurs de terrain (services public, entreprises privées, écoles, ONEM, FOREM…). Avec le SAJ et notre service social, une politique proactive de prévention auprès de notre jeunesse et des parents sera développée.

2.7. Les travaux permettant l’accessibilité des bâtiments communaux et des églises aux personnes à mobilité réduite seront poursuivis.

2.8. Toutes les associations culturelles et sportives de notre commune continueront de percevoir un subside communal couvrant le montant du précompte immobilier. Un soutien logistique, notamment en matière d’information et de communication, sera apporté aux sociétés waimeraises. L’ancienne salle des fêtes d’Ondenval sera acquise et sa rénovation mise en oeuvre avec le soutien des habitants, de manière à doter le village d’un lieu de rencontre approprié.

2.9. En matière de culture, un soutien sera proposé à nos artistes locaux qui pourront investir la maison communale et y exposer leurs œuvres et créations. Tous nos habitants pourront profiter également de la diversification des offres proposées par la bibliothèque. La collaboration avec la Ville de Malmedy sera également de mise en vue de la création d’un centre culturel commun. La sensibilisation des jeunes à l’histoire et au patrimoine local ainsi qu’à la citoyenneté dans nos écoles sera encouragée.

2.10. Le sport, vecteur important d’intégration sociale, de tolérance, d’effort et de respect des règles, verra deux chantiers importants se déployer durant les prochaines années. Un terrain de football synthétique sera créé à destination des jeunes footballeurs de nos clubs et l’étude relative à la construction future d’un hall omnisports sera lancée afin de solliciter les subsides de la Région wallonne et d’aboutir à une convention avec la Fédération Wallonie-Bruxelles permettant aux élèves de l’Athénée Royal d’occuper ce hall durant les heures scolaires. Les deux projets se feront moyennant les subsides de la Région Wallonne.

2.11. Pour faire face aux problèmes de mobilité rencontrés par des citoyens non motorisés, de nouvelles formules de déplacement seront impulsées ; structurés à partir du Ravel, les modes doux seront également encouragés.

2.12. Les prix toujours plus élevés en matière immobilière nous conduisent à amplifier notre politique du logement. Outre l’action menée par l’AIS et le Foyer Malmédien, qui construira plusieurs logements à Waimes, la rénovation de la maison jouxtant l’ancienne salle d’Ondenval permettra la création de 2 ou 3 appartements via l’opération de développement rural, qui pourront être mis à disposition de jeunes ménages souhaitant s’installer sur le territoire de notre commune et faire des économies conséquentes avant d’envisager la construction de leur maison.

3. Axe Environnement

3.1. Afin d’assurer une qualité exemplaire de l’eau de distribution, les investissements seront poursuivis : protection des captages, installation des reminéralisateurs (Belair, la Crope, Mon Antône, où un double réservoir avec traitement des eaux par UV sera également construit), …

3.2. Le traitement des eaux usées requiert de nouveaux efforts :
– en zone individuelle, une information et un encouragement des citoyens à se doter d’installations d’épuration agréées conformes RW,
– en zone collective, la réalisation de l’égouttage de la rue du Fayais + rue du Vivier + collecteur rue du Moulin en 2013-2014 + rue Pouhesse en 2015 si les budgets communaux le permettent.

3.3. Pour réduire les consommations énergétiques et développer des énergies renouvelables :
– les mesures d’isolation seront systématisées, notamment via le remplacement des châssis dans les bâtiments communaux (écoles, …),
– l’équipement des écoles par des panneaux photovoltaïques sera poursuivi et le réseau de chaleur, alimenté au bois, sera mis en œuvre pour chauffer plusieurs bâtiments communaux.

3.4. Pour stabiliser les coûts de gestion et de traitement des déchets, la sensibilisation à la réduction et au tri sera poursuivie; le principe polleur-payeur sera appliqué aux contrevenants.

3.5. En matière de conservation et de protection de la nature, le Plan Maya sera activé : aménagement de 2 zones didactiques (Ovifat, Robertville) avec semis et plantation d’arbres mellifères, organisation d’une semaine de l’abeille; une gestion différenciée des espaces verts sera progressivement instaurée.

3.6. Une démarche pro-active sera de mise en matière d’Aménagement du territoire : approche globale de l’urbanisation des zones d’habitat, plan de gestion paysagère, …
Une mobilité alternative sera initiée et des dispositifs visant à réduire la vitesse seront mis en place : aménagement de sécurité des usagers lents, acquisition de radars préventifs à placer sur les axes les plus rapides (en priorité, dans les localités traversées par des voiries régionales). Une étude du budget sera réalisée et en fonction des moyens financiers un projet pourra être réalisé.

3.7. Plusieurs tronçons du réseau de voiries communales, en mauvais état, seront réfectionnés, notamment :
– route entre la nationale 676 et Gueuzaine
– route entre Walk et Bruyères
– rue du Cheneux
– rue menant au parc à conteneurs à Sourbrodt
– Vieille Voie de Butgenbach
Ce sera également le cas de voiries agricoles. Pour l’ensemble de ces projets nous espérons obtenir des subsides via la Région Wallonne.

4. Gestion communale :

En phase avec les besoins et les aspirations de la population, ce programme est ambitieux. S’inscrivant dans un contexte socio-économique difficile (diminution des financements publics dont bénéficient les communes, augmentation des charges, ..), sa mise en œuvre requiert non seulement beaucoup de rigueur, mais aussi une capacité d’innovation.
Pour réussir cette transition, nous voulons nous doter d’un mode de gestion performant, qui nous permettra de planifier au mieux nos actions en fonction des moyens financiers disponibles et d’en assurer un suivi permanent et une évaluation finale. Cela requiert à la fois une concertation avec les services communaux et une implication tant des citoyens que des forces vives locales : informés et concertés, ceux-ci apporteront par leur participation une plus-value à l’action publique.
Cette participation s’exerce déjà de manière très concrète au travers de l’Opération de Développement rural, via la Commission locale de Développement rural et ses membres particulièrement motivés. Ce processus sera amplifié et structuré grâce à une meilleure communication tant interne qu’externe, qui se traduira par le développement du bulletin communal et la modernisation du site Internet.
Il est important de rappeler le besoin d’une prudence financière lié aux gros investissements en cours et également lié à l’évolution économique.»

Après en avoir délibéré ;

DECIDE, par 16 voix pour, 0 voix contre et 0 abstention :

d’approuver le programme de politique générale présenté par le Collège communal pour la durée de son mandat.

de publier ce programme de politique générale conformément à l’article L1133-1 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation.